Une journée à Rettel

atelier rettel

 

Le 1er mai dernier, nous avons eu l’opportunité d’animer pour une journée l’une des pièces d’une maison médiévale non loin de chez nous, à Rettel. Cette maison, à la façade de pierre qui a conservé sa structure intérieure à pan de bois, a été construite au XVe siècle et aurait appartenu à des bateliers sur la Moselle. Elle a ensuite fait partie des biens d’un couvent avant d’appartenir à des particuliers. C’est en 1986 que la municipalité fit son acquisition et la restaura progressivement, avec le concours de l’association des Amis de la Maison de la Dîme.

rettel

C’est donc tout émerveillés par cette vénérable bâtisse que nous nous sommes installés dans la grande salle, en compagnie de notre amie Anne venu nous prêter main forte. Tous trois nous expliquions les différentes étapes de la fabrication d’un livre à l’époque médiévale : Anne présentait la copie des textes, je faisais de l’enluminure tandis que Goscelin inaugurait son atelier de reliure médiévale.

 

La copiste   Le relieur

Grâce à l’authenticité des lieux, l’atmosphère qui régnait sur nos trois ateliers était vraiment particulière : la douce lumière filtrant au travers de volets de bois, le bruit de nos pas sur le plancher, les couleurs des murs chaulés, tout nous conviait à nous soustraire de notre quotidien. Rajoutez à cela l’accueil très chaleureux des bénévoles de l’association entretenant la maison, et vous obtenez une merveilleuse journée !

Anne et Goscelin

 

Pour voir des photos supplémentaires: Accès album photo

 

3 réponses à “Une journée à Rettel”

  1. Guyrault dit :

    Bonjour.

    Comme à l’acoutumée, c’est splendide ! Il faut vraiment que je trouve le temps de m’éloigner du Berry pour aller vous voir…

    Amicalement, Guyrault

  2. olivier dit :

    Bonjour, très beau reportage, recréant bien l’ambiance …

    Je vois que vous utilisez un cousoir. Sur quelle source(s) vous êtes vous appuyés pour le reconstituer ? En ce qui me concerne, j’en ai réalisé un. je me suis basé sur le manuscrit de St Ambroise
    (12e) de Bamberg. Je me demandais s’il y avait des évolution de ce type de matériel entre le 12e et la fin 13e, notamment les montant avec vis … ou pas.

    Merci

     

  3. Goscelin dit :

    Merci !

    En effet, j’ai créé ce cousoir en partant du manuscrit de Bamberg. J’ai simplement remplacé les fourches un peu « brutes » de la représentation par des fourches plus travaillées taillées
    directement dans les montant, mais le principe reste le même.

    A ma connaissance, le manuscrit de Bamberg est la seule représentation de cousoir avant l’époque que je reconstitue, c’est pourquoi j’ai écarté l’hypotèse d’un cousoir à vis. Mais au final il est
    très agréable pour travailler !

Blogroll